Trimbach

 

Rares sont les maisons vinicoles capables de produire quantité et qualité à la fois, Trimbach est certainement une d'elles. Entreprise familiale depuis 1626, elle est aujourd'hui dirigée par Bernard et Hubert Trimbach et possède un peu plus de 27 hectares de vignes de propriétés, à partir desquelles, grâce à l'achat de raisins sur environ 77 hectares, elle produit près d'un million de bouteilles par an.

 

Le Riesling est le grand cheval de bataille des Trimbach. Si le vin de base est un modèle de pureté et de classicisme, toujours à un prix très raisonnable et sans sucre résiduel, c'est les grandes cuvées "Clos St. Hune" et "Frédéric Émile" qui ont fait la renommée de cette maison.

 

La Cuvée Frédéric Émile est produite à partir d'un vignoble surplombant le domaine, sis à cheval sur deux grands crus – même si les bouteilles n'en portent pas la mention. L'âge moyen des vignes dépasse les quarante ans et le sol est un mélange de marnes calcaires, mais c'est surtout le grand travail de sélection effectué par les Trimbach et leur obstination à produire des vins parfaitement secs qui fait de ce vin le grand riesling minéral et structuré qu'il est.

 

Si leur pureté et leur noblesse sont tangibles dès le jeune âge, c'est seulement au vieillissement que ces vins révèlent toute leur charge fruitée et les notes exotiques du riesling mûr. Et quand on parle de vieillissement, il faut absolument goûter le resplendissant 1990 pour comprendre l'immense potentiel de garde de ces grands rieslings.   

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -  

 

 

en blanc

 

 

Cuvée Frédéric Émile - L'immortel riesling

 

Riesling "Cuvée Frédéric Émile" 1990, Trimbach

La longévité de ce vin est absolument époustouflante! À l'âge de 17 ans, il présente encore une vitalité hors du commun, offrant un nez très complexe, presque exotique, évoquant parfois le sauvignon, avec des arômes de miel et de pêche, aux nuances florales, minérales, d'herbes et d'agrumes. La bouche est encore très vibrante, avec une belle acidité qui lui donne beaucoup de tenue et de définition sur le palais, des saveurs de miel et de minéral et surtout un énergie solaire qui semble être à l'épreuve du temps.

(**** ½ - mars/07 - Fed)

 

Riesling "Cuvée Frédéric Émile" 1996, Trimbach

Le nez fortement mielleux de ce vin le fait paraître, au début, plus évolué que le '90. Toutefois, le vin se bonifie considérablement dans le verre et gagne des nuances florales et fruitées de plus en plus exotiques. La bouche est vibrante d'acidité, presque perlante, avec un peu plus de moelleux en milieu de palais, où les saveurs de citron se mêlent à la minéralité du vin et persistent en fin de bouche. Très réussi, on pourra l'apprécier au cours de cinq à sept prochaines années.

(*** ½ @ **** - mars/07 - Fed)

 

Riesling "Cuvée Frédéric Émile" 1999, Trimbach

Nez discret mais très classique, avec des arômes de citron qui se mêlent à un caractère minéral, pétroleux et fumé. La bouche est caractérisée par une acidité tranchante qui lui donne beaucoup de nerf et semble constituer une garantie de conservation pour encore plusieurs années, pendant lesquelles le vin gagnera sans doute encore plus de profondeur, pour le moment ce sont des notes subtiles de miel qui accompagnent la fin de bouche. Il faudra être encore un peu patients. AM: 2009 @ 2014+

(*** ½ @ **** - mars/07 - Fed)

 

 

Le pinot gris

 

Pinot gris vendanges tardives 1985, Trimbach

Un vin qui s'exprime avec une certaine austérité, à travers laquelle on perçoit quand même beaucoup de noblesse et d'expression du terroir, avec des notes minérales qui s'entremêlent au miel et aux zestes d'orange. La bouche poursuit sur le même fil conducteur, évolué, presque complètement sèche, elle possède une amertume minérale aussi noble qu'austère, aux nuances de miel et d'agrumes confits. Très bon.

(*** ½ - mars/07 - Fed)

 

 


Pour toute autre information ou
pour me faire part de vos commentaires,
n'hésitez pas à me contacter par courriel
Federico