La Chapelle et Thalabert -

les deux grands classiques de Jaboulet

 

 

Paul Jaboulet Aîné

La famille Jaboulet, qui selon certaines sources serait originaire de Cornas, possède des vins sur la colline du Hermitage depuis avant 1834. Antoine Jaboulet nacquit à Tain en 1807. Il eut deux fils, Henri et Paul, des jumeaux. Les deux contribuèrent à agrandir la maison de négoce familiale, même si elle finit par porter le nom de Paul, qui était l'aîné de quelques minutes.

 

Après le décès prématuré de Gerard Jaboulet, en août 1997, la maison a connu quelques difficultés. Elle a finalement été rachetée par la Financière Frey, aussi propriétaire de Château La Lagune, en Médoc, et de 45% de la maison Champenoise Billecart-Salmon.

 

Aujourd'hui, la maison Jaboulet est dirigée par Frédéric Mairesse, anciennement Directeur de la maison Ogier à Châteauneuf du Pape.

 

Le Hermitage

La colline de l'Hermitage est composée d'un socle de granit sur lequel repose une fine couche de silex et de craie. La composition du sol est donc assez similaire à celles de St. Joseph et de Côte Rôtie, qui se trouvent toutefois sur la rive opposée du Rhône. Le vignoble de l'Hermitage est divisé en plusieurs climats. Parmi les meilleurs, on retrouve les Bessards, à l'ouest de la colline, qui donne un vin plus vigoureux; le Méal, vignoble voisin qui repose sur une couche plus épaisse de silex et de craie et produit un vin finement parfumé; les Greffieux, sous le Méal, donnent un vin souple et généreux. L'Hermitage idéal serait, dit-on, un mélange de ces trois climats.

 

La maison Jaboulet possède 25 des 130 hectares de vignes sur l'Hermitage. Ceci comprend les terres sur lesquelles repose la toute petite chapelle de Saint-Christophe, près du sommet de la colline, qui a inspiré le nom à leur vin le plus réputé.  De cette superficie, 20.5 hectares sont plantés avec de la syrah. Les vignes qui produisent La Chapelle se trouvent principalement dans les climats du Méal et des Bessards et ont un âge moyen d'environ 35 ans. Les 4.5 hectares restants sont plantés avec les cépages marsanne et roussanne et produisent le célèbre Hermitage blanc, Le Chevalier de Stérimberg.

 

La Chapelle

Certainement une des marques historiques de la Vallée du Rhône, le Hermitage La Chapelle a produit un bon nombre de millésimes qui lui ont permis d'entrer dans l'histoire de la viticulture Française: 1961, 1978, 1990.

 

La maison Jaboulet ne produit d'autre Hermitage rouge que la cuvée La Chapelle. Exceptionnellement, dans les petites années, une partie des cuves de moindre qualité est déclassée et vendue comme simple Hermitage. Les Jaboulet ont toujours été très méticuleux avec l'élevage de leur plus grand rouge. Jusqu'en 1988, La Chapelle ne passait jamais par du chêne neuf, seulement des barriques d'un an provenant de grands domaines bourguignons. Aujourd'hui La Chapelle est élevée pour un tiers (4 mois) dans des barriques de chêne neuf provenant de chez François Frères, en Bourgogne, et deux tiers (8 mois) dans des barriques plus anciennes.

 

Le Hermitage La Chapelle est certainement un vin doté d'une grande longévité. Rarement prêt avant l'âge de dix ans, les meilleurs millésimes peuvent vivre plusieurs décennies.

 

 

en rouge

 

La Chapelle: l'austérité du Hermitage

 

Hermitage "la Chapelle" 1990, Jaboulet

Rubis, très bonne saturation, encore plutôt jeune. Nez discret mais très profond et complexe, son caractère est essentiellement austère, il semble vouloir se taire et tout garder pour lui-même, mais avec un peu de patience on arrive à lui soutirer des expressions de fumée, de bacon, de framboise et de minéral, tous étant des arguments à un raisonnement qui se fait de plus en plus précis et articulé au fur et à mesure que le vin s'oxygène. La bouche possède une très belle souplesse à l'attaque, puis nous déroule une étoffe serrée, au grain très fin et noble, son caractère en apparence réservé masque difficilement toute l'énergie et la solarité du millésime et le vin déploie une finale majestueuse qui libère toute sa complexité et sa personnalité, avec des nuances de prune, de réglisse, d'épices et de chocolat noir. Un grand vin, que l'on pourra apprécier, avec beaucoup de patience, au cours des deux prochaines décennies.

(**** ½ - déc./06 - Fed)

 

Hermitage "la Chapelle" 1989, Jaboulet

Rubis, très bonne saturation, quelques signes d'évolution. Nez profond, assez mûr, offrant des notes de prune et de sucre brun, aux nuances épicées. Par rapport au '90, la plus grande chaleur du millésime '89 est nettement évidente, la texture est un brin plus grasse et veloutée, le fruit est d'une maturité plus marquée, avec un caractère de prune qui semble communiquer la chaleur du soleil, des tannins très fins et une belle acidité apportent un beau soutien en fin de bouche, où le chocolat noir et la minéralité du vin font preuve d'une noble persistance.

(**** @ **** ½ - déc./06 - Fed)

 

Hermitage "la Chapelle" 1981, Jaboulet

Rubis-grenat, bonne saturation. Nez délicat, évolué, avec des notes d'herbes, de tabac, d'épices, avec des relents subtilement végétaux qui rappellent vaguement le maïs. La bouche est plutôt maigre, évoluée, aux tannins fins, saveurs délicates, herbes, épices, d'acidité plutôt soutenue. Élégant, assez complexe mais plutôt léger.

(*** - déc./06 - Fed)

 

 

Le Thalabert

 

Crozes-Hermitage "Domaine de Thalabert" 1995, Jaboulet

Rubis, bonne saturation, quelques reflets grenat. Nez marqué par le terroir, iodé, minéral, avec des subtiles nuances épicées. Bouche bien dotée, animée par une saine acidité, avec de saveurs de cerise, d'épices, une légère astringence et une finale aux relents poivrés. Un crozes très classique.

(*** ½ - oct./06 - Fed)

 

Crozes Hermitage "Domaine de Thalabert" 1990, Jaboulet

Austère mais définitivement complexe, ce Thalabert possède le caractère d'un petit hermitage, avec des notes minérales, de prune, d'épices, d'iode et d'herbes. La bouche est très cohérente, dotée encore d'une matière assez bien nourrie et offrant une minéralité qui se complique seulement de quelques notes épicées. Un vin sans ornements, opportunément droit et ferme, il offre bien peu de charme mais demeure néanmoins très intéressant.

(*** ½ @ **** - déc./06 - Fed)

 


Pour toute autre information ou
pour me faire part de vos commentaires,
n'hésitez pas à me contacter par courriel
Federico