LES VINS DU TEMPS DES FÊTES
de l'année 2000

 

Les fêtes sont un temps de l'année pendant lequel on se réunit avec les gens qu'on aime et on célèbre le plaisir de vivre. C'est des moments qui s'accompagnent à merveille avec les bouteilles les plus précieuses de notre cave ou même avec des achats de dernière minute. Je dirais même que le vin est fait pour de tels moments.

Voici donc des vins qui ont marqué les célébrations de mes fêtes de l'an 2000.

 



 

le tableau

Champagne brut premier cru blanc de blancs n.m. de Saint Gall ***
Champagne brut Vintage reserve 1991, Veuve Cliquot Ponsardin ****
Côte chalonnaise "les Clous" 1996, A. & P. de Villaine ***  ½ @ ****
Amarone della Valpolicella "Capitel Crosara" 1988, Monopolio Montresor ***  ½
Champagne brut premier cru "Réserve particulière" n.m. Nicolas Feuillatte ***  ½
Cabernet sauvignon "Mormoreto" 1990, Frescobaldi ***  ½
Penedes "Mas la plana" 1990, Torres *** @ ***   ½
Vosne Romanée "les chaumes" 1993, Méo Camuzet **** @ **** ½
Champagne brut Noble Cuvée 1988, Lanson **  ½ @ ***
Champagne brut Avize grand cru blanc de blancs 1995, Jacquesson et Fils ***  ½ @ ****
Barolo 1990, Prunotto **** @ **** ½

notes





Champagne brut premier cru blanc de blancs n.m. de Saint Gall
Très discret, avec une fine présence d'amandes et de pomme qui soulignent le caractère du chardonnay. La meilleure qualité de ce Champagne est d’être fort agréable à boire sans trop se soucier de la complexité ou de la longueur. À 50$, toutefois, on trouve mieux. Dégusté deux fois avec des résultats identiques.
(*** ; déc./00 ; Fed)

Champagne brut Vintage reserve 1991, Veuve Cliquot Ponsardin
Robe dorée, nez complexe, très mûr et évolué, marqué par des notes de brioche et de noix de grenoble. En bouche il offre toute l'élégance et la tenue des vins de la Veuve, mais il semble montrer un peu de fatigue en fin de bouche où il s'affaisse un peu. Bonne longueur, c'est quand même un vin d'une certaine classe.
(**** ; déc./00 ; Fed)

Côte chalonnaise "les Clous" 1996, A. & P. de Villaine
Superbe vin compte tenu de son appellation et de son prix d'achat. Il a des allures de grand Bourgogne, avec son nez somptueux, marqué de notes de chêne de qualité, de pomme, de poire, avec une subtile minéralité. La bouche est ferme et d'un ton sérieux, avec une belle droiture et une longue finale beurrée. J'ai regretté de l'avoir ouvert aussi tôt. Il semble pouvoir tenir la route encore cinq ans. Un parfait accompagnement pour les raviolis au ricotta dans une sauce beurre et sauge.
(*** ½ @ **** ; déc./00 ; Fed)

Amarone della Valpolicella "Capitel Crosara" 1988, Monopolio Montresor
Rubis avec reflets grenats. Le nez est typé, évolué, avec un brin d'oxydation, mais en même temps plein de fruit avec des notes de cerise, de figues, du chêne et du cuir. La bouche est souple et fruitée, aux saveurs de prunes et de chêne, légèrement capiteuse, mais généreuse et longue. Classique!
(*** ½  ; déc./00 ; Fed)

Champagne brut premier cru "Réserve particulière" n.m. Nicolas Feuillatte
Le nez offre des notes de brioche et pain d'épices et fait preuve d'une agréable maturité. La bouche est vineuse et équilibrée. Ce Champagne me donne toujours beaucoup de plaisir.
(*** ½ ; déc./00 ; Fed)

Cabernet sauvignon "Mormoreto" 1990, Frescobaldi
Bien meilleur que la bouteille goûtée en dégustation au printemps dernier; cette bouteille offrait un beau nez, évolué, mais encore frais et complexe, aux notes d'herbes mûres et de cassis. La bouche est ample et ronde sans aucun déséquilibre ou fausses notes. Bonne longueur.
(*** ½ ; déc./00 ; Fed)


Penedes "Mas la plana" 1990, Torres
Cette bouteille était plus fermée par rapport à celle que j'ai bu au mois de janvier, cette année. Le nez est plus jeune et marqué par des notes primaires de cassis, légèrement épicées. La bouche, un peu droite, est fine, réglissée et de longueur moyenne. Dans un style plus proche à celui du 1988.
(*** @ *** ½ - Fed > 30/1/2000)


Vosne Romanée "les chaumes" 1993, Méo Camuzet
Mémorable! Cette bouteille qui a été ouverte par crainte d'un défaut du bouchon s'est révélée absolument parfaite. Le vin offre un nez complexe et subtil, avec des notes finement épicées de cassis, d'herbes et de terre. La bouche est d'une magnifique plénitude, de bonne chair, assez ronde, mais encore de grande vigueur et longueur. Un grand Bourgogne, il devrait vieillir aisément et favorablement jusqu'en 2005.
(**** @ **** ½ ; déc./00 ; Fed)

Champagne brut Noble Cuvée 1988, Lanson
Un peu décevant par rapport au prix et à la qualité du millésime, ce Champagne fin et peu expressif offre des notes de pommes très discrètes. La bouche est ferme, nerveuse et acide, mais un peu mince et très peu mûre. Il laisse l’impression d’avoir besoin de temps pour s’assouplir. Je suis perplexe.
(** ½ @ ***/ jan.01 / Fed)

 

Champagne brut Avize grand cru blanc de blancs 1995, Jacquesson et Fils
Un Champagne racé et discret, le nez est peu expressif, avec des notes de pomme et d’amande. La bouche est nerveuse, fine et assez pleine. Très jeune pour le moment, je crois qu’il sera bien meilleur dans deux ou trois ans.
(*** ½ @ **** / jan.01 / Fed)

 

Barolo 1990, Prunotto
Magnifique! Dès le premier on sent qu’il y a quelque chose de spécial dans ce vin. La plénitude et la complexité des arômes de menthe et de cerise noire, évoluant vers des notes encore plus complexes de réglisse, cuir, rose fanée, sont une preuve irréfutable de la qualité et de la bonne maturité des raisins qui ont donné ce vin. La bouche, encore bien vigoureuse, est cependant arrondie par l’âge. Plein et velouté en milieu de palais, légèrement épicé, il est encore doté d’une belle fraîcheur dans le fruit ce qui me laisse croire qu’il a encore une longue vie devant lui. La longueur de la finale est une ultérieure preuve de la noblesse de ce vin, qui est pourtant le bas de gamme de cette petite maison piémontaise. C’est pour des bouteilles comme celle-ci qu’en Italie on dit que le Barolo est le Roi des vins. Le 94% que le Wine Spectator lui a accordé à sa sortie était non seulement parfaitement justifié, même après plus de cinq ans, mais aussi une excellente prédiction sur un type de vin qu’il est très difficile de juger en jeunesse.
(****/ jan.01 / Fed)