Festival des vins de Terrebonne
Brefs commentaires sur une vingtaine de produits dégustés 
au Festival des vins de Terrebonne,
les 9 et 10 août 2003.

 

Dans une atmosphère champêtre, cet événement réunit une quinzaine d'agences au Parc Masson de Terrebonne pour créer un mini-salon des vins à ciel ouvert. Le site est enchanteur, mais les conditions de dégustations sont loin d'être idéales : la chaleur et l'humidité excessive (pour ceux qui s'y sont rendus le samedi), les blancs servis trop froids, les rouges trop chauds... bref, il fallait s'adapter!   

 

 


Agence:


LCC/CLOS DES VIGNES
2050, rue de la Montagne
(514) ­ 985 0647
www.lccvins.com
info
@lccvins.com



Muscat 2001, Adam (977 124 - 18,00$)
Parfumé et muscaté à souhait, mais il est plutôt alcooleux en bouche, avec une finale chaude, légèrement épicée.
(** - août/03 - Fed)

Chardonnay "Steele cuvée" 2000, Steele
La robe est de moyenne intensité. Le nez déborde de notes vanillées et beurrées, que l'on retrouve en bouche avec autant d'intensité, entremêlées à des saveurs de poire mûre et de figue fraîche. Bonne concentration. C'est pas donné (44$ en importation privée) mais, dans son genre, c'est un chardonnay très bien fait.
(*** ½ - août/03 - Fed)

St. Aubin "murgers des dents de chien" 2001, Domaine Jean Chartron
Un bourgogne blanc très fin, avec un joli nez rôti, minéral et une bouche de bonne acidité, toute en dentelle. C'est cher, mais il possède de la classe et un certain potentiel.
(*** ½ - août/03 - Fed)

Pinot noir carneros 2000, Steele
Rubis, de moyenne saturation. Le nez est un peu vague, avec des notes épicées, herbacées. Bouche de corps moyen, épicée, offrant bien peu de profondeur et de complexité, trop peu pour un vin à plus de 40$.
(** - août/03 - Fed)

Cabernet sauvignon Prima reserva Valle del Maipo 1999, De  Martino (642 868 - 17,35$)
Joli nez, offrant des notes d'épices et de chêne, avec un soupçon de violette. La bouche est légèrement astringente et rustique, épicée, subtilement marquée par le chêne, offrant un caractère franc. Un vin honnête et bien fait.
(*** - août/03 - Fed)

Rioja Gran Reserva 1995, Montecillo (239 277 ­ 31,00$)
Rubis grenat, bonne saturation. Le nez est profond et chaud, très mûr, avec des notes de cuir, de prunes et de goudron. La bouche est tannique, mûre et de bonne concentration, mais l'absence de fraîcheur dans le fruit le rend lourd et lui donne un caractère un peu cuit.
(*** - août/03 - Fed)
 
Pinot noir Yarra valley 2000, Coldstream Hill (472 613 - 30,25$)
Rubis, de moyenne saturation. Herbacé, frais, assez élégant pour un vin australien, mais il est un peu vague. La bouche est de corps moyen, mais manque de détail et de profondeur. Un vin un peu superficiel. À ce prix, on est bien mieux servis par un Chorey-les-Beaune de Tollot Beaut ou de Germain.
(** ½ - août/03 - Fed)

Shiraz-cabernet sauvignon "Mountain blue" Mudgee 1999, Rosemount (583 138 - 66,00$)
Cet assemblage shiraz-cabernet, de la maison Rosemount, se révèle encore une fois très réussi! D'une couleur pourpre-grenat d'excellente saturation. Le nez est mûr, profond, complexe, avec des notes d'herbes aromatiques qui jouent sur le romarin et le thym, se superposant à merveille sur le fond de fruit noir bien mûr. Ample, riche, très mûr, doté d'une très belle texture, il remplit la bouche sans jamais fatiguer le palais. Très bien fait.
(*** ½ @ ****  - août/03 - Fed)

Cabernet sauvignon "Bin 407" 1999, Penfold's (414 987 ­ 33,75$)
Épicé, aromatique, mais un peu vague et légèrement herbacé, avec des nuances de cèdre. La bouche est de corps moyen, assez longiligne pour un australien et dotée d'une acidité plutôt soutenue.
(** ½ - août/03 - Fed)

Cabernet sauvignon-shiraz "Bin 389" 1999, Penfold's (853 861 - 38,50$)
Plus mûr et plus complexe que le "bin 407", avec des notes d'épices et de violette, légèrement herbacé. La bouche est de corps moyen, assez serrée et soyeuse, beaucoup moins riche que la majorité des vins australien de ce prix, mais dotée d'un équilibré appréciable et d'une belle acidité.
(*** - août/03 - Fed)

Shiraz Barossa valley "R.W.T." 1999, Penfold's (744 755 ­ 112,00$)
En 2000, Penfolds a introduit le "red winemaking trial" avec le millésime 1997 pour créer une expression unique de shiraz de la valéée de Barossa. Affiné en barriques de chêne français (dont 75% sont neuves), ce vin pousse le niveau de maturité une coche plus haut par rapport au "bin 389" offrant des notes de confiture de mûres, d'épices et d'herbes, avec un caractère de cèdre plutôt subtil. La bouche est encore une fois de bonne acidité (ce qui semble être un trait de caractère de tous les '99 chez Penfold), plutôt fermée, elle n'offre que peu de choses en termes de complexité et de détail. En ordre d'importance, cette cuvée se situe juste derrière le "Grange" dans la gamme de produits de la maison Penfolds. Mais il s'agit de deux vins complètement différents : d'un côté vous avez une légende qui ne manque jamais d'épater, de l'autre vous avez un vin qui semble resté à l'étape du "winemaking trial", un vin expérimental qui est plutôt décevant, surtout pour la beauté de 112$.
(*** - août/03 - Fed)

 

 


Agence:


Rézin Sélection Concept
a/s Jean-Philippe Lefebvre
257, rue Dante, Montréal
(514) 937 5770
info@rezin.com
www.rezin.com

NB : je ne sais pas comme il s'y est pris (connaissant Jean-Philippe, méticuleux comme toujours, ça ne m'étonne pas du tout), mais le stand de Rézin est le seul où les vins étaients servis à des tempéretures acceptables.

 

Cuvée Rézin Vin de pays du gard 2002, Vignerons d'Estezargues (762 567 - 13,50$)
Joliment habillée de sa capsule orange et de son étiquette de style abstrait, cette cuvée Rézin est un vin frais, léger et gouleyant, doté d'un joli fruité. Un vin tout en sympathie, plaisir et simplicité.
(*** - août/03 - Fed)

Côtes du Rhône villages "les vinsobres" 2001, Haut de Gramenon (794 768 ­ 28,50$)
Le nez offre un joli fruité, doté d'un caractère de petits fruits rouges confits, avec des notes de poivre très nettes. Bouche de corps moyen, poivrée, ronde et de bonne maturité. Bien fait, mais un peu cher pour un Côtes du Rhône village.
(*** - août/03 - Fed)

Chianti classico riserva 1998, Castello di Volpaia (730 416 ­ 35,50)
Rubis-grenat, bonne saturation.
Marqué par un caractère de prunes et de tabac qui se manifeste au nez comme en bouche, c'est un Chianti de corps moyen, sec, assez longiligne et légèrement astringent, de bonne concentration, avec une finale réglissée.
(*** - août/03 - Fed)

Syrah Sierra foothills 1999, Terre Rouge (921 619 ­ 47,50$)
Rubis-pourpre, de bonne saturation. Un vin ample, plein et velouté, très mûr et de très belle rondeur, avec un caractère de confiture de mûres très précis, laissant peu de doutes sur la maturité des raisins. Bien fait, mais pas très complexe et vraiment très cher!
(*** @ *** ½  - août/03 - Fed)

Gewurztraminer Fronholz Sélection de grains nobles 1998, Ostertag (831 891 ­ 58,10$ - 375 ml.)
La robe est pâle. Le nez est très minéral, subtil, fin. Jusqu'ici, rien ne laisse présager ce qui suit en bouche, où la concentration du vin est vraiment surprenante, offrant des vagues de saveurs, entremêlant les fruits blancs aux nuances minérales, le tout avec beaucoup de finesse et de précision. Très élégant et racé!
(**** - août/03 - Fed)

Porto blanc, Quinta do Infantado (884 437 ­ 17,25$)
Superbe robe, dorée, très intense, aux reflets presque ambrés. Le nez est tout aussi intéressant, offrant un caractère subtilement oxydé, très complexe, sur des notes de noisettes grillées. La bouche, à mi-chemin entre le sec et le demi-sec, est ronde et onctueuse. C'est un porto de très bonne qualité, idéal comme vin d'après-midi, ou de fin de soirée, servi bien frais avec des fruits secs.
(*** ½ - août/03 - Fed)
 

 

 


Agence:


LA CAVINIÈRE ­ Les plaisirs de la cave
3733D ­ boul. Lévesque ouest ­ Laval
(450) 688 3717
lesplaisirsdelacave@qc.aira.com
www.lesplaisirsdelacave.com


Quincy "vieilles vignes" 2001, David et Virginie Paepegaey (importation privée - 23,65$)
Joli nez, il sauvignonne à souhait, avec des notes herbacées aux accents de fruits rouges sauvages, avec une douceur de vanille très subtile. La bouche est nerveuse, dotée d'une acidité très saine, presque tranchante, qui rend le vin très désaltérant. Pas extrêmement complexe, mais bien fait.
(*** - août/03 - Fed)

Premières côtes de Blaye blanc 2002, Château des Tourtes (importation privée - 16,10$)
Vraiment très typé, le nez exprime beaucoup de fraîcheur et tout le caractère du sauvignon, avec des notes herbacées qui rappellent le gazon frais coupé, des nuances de fruit blanc et de pomme, avec une pointe de citron. La bouche est assez ronde et de belle acidité. Rafraîchissant et très bien fait, un excellent achat pour 16$.
(*** - août/03 - Fed)

Montagne St. Émilion 2000, Château Puynormond (importation privée ­ 29,60$)
Rubis, de moyenne saturation. Le nez offre des notes de fruit de très bonne maturité, avec des nuances très nettes de poivre frais. Bouche de corps moyen, ronde, bien mûre, avec un caractère de confiture de fruits rouges. Un peu simple pour le prix mais vraiment très plaisant.
(*** - août/03 - Fed)

Barbera d'Alba 1999, Gianni Gagliardo (905 885 ­ 27,00$)
Rubis-pourpre, de bonne saturation.
Fruit noir bien mûr, cuir, épices et violette composent le nez de ce Barbera assez caractéristique. La bouche est assez serrée, marquée par une acidité plutôt soutenue et un fruit de bonne maturité. Bien fait, dans le genre.
(*** - août/03 - Fed)

Brunello Riserva 1997, Camigliano (907 451 ­ 59,00$)
Rubis-grenat, de bonne saturation. Ce Brunello offre un très beau nez de sangiovese qui demande tout de suite l'attention du dégustateur, les notes de prunes et de cerises bien mûres possèdent des nuances de violette et d'épices pour donner un ensemble, complexe, typé et fort attrayant. La bouche est bien serrée, dotée d'une saine acidité et de tannins très mûrs et bien enrobés. Un très bon Brunello, qui mérite la table.
(*** ½ @ **** - août/03 - Fed)


 


Pour toute autre information ou
pour me faire part de vos commentaires,
n'hésitez pas à me contacter par courriel
Federico